L'automassage se réalise, parfois seul après une initiation, grâce à des rouleaux et/ou des balles d'un matériaux spécial pour stimuler les fascias dont la connaissance et la prise en compte augmentent tant côté médical que côté sportif.

N'est ce pas contradictoire de se former à l'automassage lorsqu'on est soi même masseur sportif ?

L'automassage présente d'indéniable qualité pour réaliser quelques minutes avant, pendant ou après les entrainements sportifs. Cela sert notamment pour la réathlétisation des sportifs post-blessures mais également pour toute personne ayant besoin de se réathlétiser et/ou stimuler les fascias. Cette technique vaut également pour les non-sportifs.

Si les qualités de l'automassage ne peuvent être niées, il ne remplacera jamais le massage humain par la chaleur du contact, le ressenti du masseur et du massé. En automassage, il y a nécessité d'une (re)connaissance de son corps, de connaître ses points douloureux, d'y travailler pour augmenter le seuil de la douleur. Ce n'est parfois pas évident ; on peut avoir tendance à ne pas aller assez loin ou au contraire aller beaucoup trop loin.  L'automassage nécessite aussi un relâcher musculaire que tout le monde n'est pas apte à trouver.

blackroll-standard-30x15.jpgL'automassage s'utilise quasi quotidiennement sur certains groupes de muscle ; il est quasi impossible d'avoir chaque jour un masseur à disposition pour réaliser ce type d'intervention.

Est ce la fin programmée des masseurs ?

Non mais l'un et l'autre sont d'excellentes complémentarités. Le massage "humain" peut être inséré dans une régularité d'automassage. Ainsi, par exemple, et selon les sports où les besoins, une fois par mois ou par quinzaine. Après de grosses séances de sport, parfois avec un corps "mâché", on a le droit de s'offrir un moment à ne rien faire tout en facilitant la récupération de ses muscles en confiant son corps à quelqu'un d'autre !

En outre, l'automassage ne permet pas l'utilisation de produits tels que l'huile d'arnica ou des crêmes "traitantes", il faudra donc recourir à l'humain.

Le temps de s'organiser et je pense proposer prochainement des séances d'initiation à l'automassage grâce aux produits Blackroll.

Affaire à suivre donc !